Parc Zoologique de Fréjus
Le parc
ActualitésHistoriqueLes chiffresLe plan
Mission
Rôle du zooSoigneursNaissancesEcoles
Les animaux
Animations pédagogiquesMammifèresOiseauxReptiles
Informations
Plan d'accès et coordonnéesHoraires et tarifsBoutique et restauration
Bonus
Fonds d'écranPhotos
Liens

Reptiles > Chéloniens > Tortue hargneuse

Répartition géographique
Classe : Reptiles
Ordre : Chéloniens
Famille : Chelydridae
Espèce : Chelydra serpentina
Répartition géographique :
Principalement au sud du Canada, au Centre et à l'est des États-Unis ainsi qu’au Mexique et au nord-ouest de l'Équateur.
Elle passe le plus clair de son temps sous l’eau (fond des étangs, rivières calmes, lacs peu profonds).
Sur la terre ferme, elle est moins habile et se sert de l’attaque comme mode de défense envers l’humain, son seul prédateur.
Tortue hargneuse
Statut juridique de l'espèce :
Convention de Washington : Commun
Réglementation européenne : Commun

Morphologie :

Ses pattes antérieures sont munies de longues griffes pointues, ce qui lui permet de déchirer une proie trop grosse pour être avalée. Elle ne peut entrer sa tête complètement sous la carapace.
Dimorphisme sexuel : Généralement, les mâles sont plus petits que les femelles. Taille : entre 40 et 80 cm, Poids : 25 kg environ

Hibernation :

L’hiver, elle hiberne, mais elle peut rester active sous la surface de l’eau glacée.

Reproduction :

Accouplement : dans l’eau au début de l’été, les œufs sont déposés dans un trou hors de l’eau et recouvert pour éviter qu’ils ne se fassent manger;
Dès la naissance, les tortues iront dans l’eau, où elles resteront bien cachées.
Maturité sexuelle : mâles: entre 3 et 5 ans, femelles: entre 4 et 6 ans Nombre d'oeufs par ponte : 24 par an Durée d'incubation : 2 ou 3 mois.

Alimentation :

Presque tous les animaux, morts ou vivants (poissons, petites tortues, jeunes alligators, petits oiseaux).
Ces proies sont avalées ou déchiquetées si elles sont plus grosses.

Organisation sociale :



Longévité :

En général 40 ans, mais jusqu’à 60 ans en captivité.

A noter :

Elle doit son nom à son tempérament agressif : elle mort tout ce qui est à portée de ses puissantes mâchoires. Même les jeunes alligators succombent. De plus, elle peut causer de profondes blessures à la main des humains.

Cette tortue se retrouve dans des cours d’eau en France (en très petites quantités) résultant des ventes massives, et présente un grand danger pour la faune locale (et pour les humains).

Cette tortue est très actives la nuit, on peut parfois la retrouver sur la terre ferme à l’aube mais en général elle passe son temps dans le fond de l’eau et dans les zones comprenant beaucoup de végétaux (roseaux….).

Pour pouvoir respirer elle remonte très doucement en ne laissant dépasser de la surface de l’eau que ses yeux et son nez.