Parc Zoologique de Fréjus
Le parc
ActualitésHistoriqueLes chiffresLe plan
Mission
Rôle du zooSoigneursNaissancesEcoles
Les animaux
Animations pédagogiquesMammifèresOiseauxReptiles
Informations
Plan d'accès et coordonnéesHoraires et tarifsBoutique et restauration
Bonus
Fonds d'écranPhotos
Liens

Mammifères > Primates > Siamang

Répartition géographique
Classe : Mammifères
Ordre : Primates
Famille : Hylobatidae
Espèce : Symphalangus syndactylus
Répartition géographique :
Les deux variations de Symphalangus vivent en Malaisie.
Symphalangus syndactylus syndaclylus
vit à l’ouest de Sumatra.
Symphalangus syndaclylus continentis
vit à l’ouest de la péninsule malaise.
Pour autant, il semble que ce soit le même animal, même si les scientifiques ont voulu donner deux noms différents.
Ces troupes familiales vivent dans les forêts pluviales et montagneuses, à une altitude, pouvant atteindre 3000 m.
Siamang
Statut juridique de l'espèce :
Convention de Washington : Annexe I Espèce menacée d'extinction immédiate
Réglementation européenne : Annexe A Annexe I CW

Morphologie :

Sa longue robe noire identique chez les deux sexes, ne change pas avec l’âge, à l’inverse de certains
autres gibbons.
C’est le plus grand de tous les gibbons.
Taille : Debout, la taille de ce singe atteint un mètre de la tête aux pieds, avec une envergure de 2 mètres avec les bras. Poids : mâle: 12 à 13 kg, femelle: 8 à 11 kg.

Reproduction :

Le mâle participe à l’éducation des jeunes en prenant le relais maternel lorsque qu’ils atteignent l’âge d’un an.
Maturité sexuelle : Entre 6 et 7 ans, Saison de reproduction : Tout au long de l’année. Nombre de jeunes : 1 Durée de la gestation : 189 à 239 jours Intervalle entre deux naissances : de 36 à 59 mois.

Alimentation :

Les siamangs consomment davantage de feuilles que les autres gibbons.
Elles constituent d’ailleurs l’essentiel de leur régime alimentaire.
La consommation de fruits mûrs, de fleurs et d’insectes représentent seulement 40 % de leur alimentation.

Organisation sociale :

Leur structure sociale est composée, comme la majorité des gibbons, d’un mâle et d’une femelle et de leur progéniture.
Ce que l’on remarque avant tout chez les siamangs c’est leur grande cohésion sociale dans toutes leurs activités quotidiennes.
En effet, contrairement à d’autres gibbons qui fourragent chacun de leur côté, les siamangs, eux, ne s’éloignent jamais bien loin les uns des autres.
De plus, le mâle porte une attente particulière à ses jeunes.

Longévité :

35 ans

A noter :

Ce qui caractérise le siamang, c’est son sac laryngé volumineux gris ou rose, présent chez les deux sexes, qui se gonfle et fait office de caisse de résonance lorsqu’il entame son chant matinal, et que l’on peut entendre à plus de 4 km.

Il se caractérise aussi par ses doigts palmés, formés par une membrane interdigitale qui unit les second et troisième orteils de ses membres inférieures.

Contrairement aux autres gibbons fins et agiles, cette espèce plus lourde et moins svelte, pratique moins bien et moins souvent les sauts d’acrobates volants.

Les couples de siamangs chantent en duo dans les forêts vierges, en poussant des vocalises plus complexes et plus intenses que les autres gibbons grâce à leur sac laryngé commun aux deux sexes, qui se gonfle lorsque l’animal pousse un cri.