Parc Zoologique de Fréjus
Le parc
ActualitésHistoriqueLes chiffresLe plan
Mission
Rôle du zooSoigneursNaissancesEcoles
Les animaux
Animations pédagogiquesMammifèresOiseauxReptiles
Informations
Plan d'accès et coordonnéesHoraires et tarifsBoutique et restauration
Bonus
Fonds d'écranPhotos
Liens

Mammifères > Primates > Lemur brun à tête noire

Répartition géographique
Classe : Mammifères
Ordre : Primates
Famille : Lemuridae
Espèce : Eulemur fulvus
Répartition géographique :
Il vit au Nord-Ouest de l’île de Madagascar, entre Ambilode et Majunga, au nord de la rivière Betsiboka, incluant le massif du Tsartanana. Il vit aussi à l’est de l’île, entre la rivière Anove et Mangoro.
Il occupe l’étage supérieur en forêt, où il passe la majeur partie de son temps.
Lemur brun à tête noire
Statut juridique de l'espèce :
Convention de Washington : Annexe I Espèce menacée d'extinction immédiate
Réglementation européenne : Annexe A Annexe I CW

Morphologie :

Les mâles et les femelles de cette espèce sont semblables.
Ils ont un pelage dorsal brun, et une tache orangée à la base de la queue.
Les parties ventrales sont beiges, les mains et les pieds sont légèrement plus foncés.
La tête est noire, les oreilles claires et leur collier blanc.

Longueur : 40 à 50 cm Queue : 50 à 55 cm Poids : 2.1 à 2.5 kg.

Reproduction :

Identique à la majorité des lémuriens: la femelle est disponible pendant une courte durée saisonnière.


Nombre de jeunes : Elle a en général un seul jeune par portée.

Alimentation :

Leur nourriture se compose de fruits, de feuilles (environ 40 variétés différentes), d’écorce, de sève, d’insectes et de mille-pattes qu’ils imprègnent de salive en les roulant entre leurs mains pendant 5 à 6 minutes avant de les manger, certainement pour enlever la toxicité de certaines variétés.


Organisation sociale :

Il vit en groupe multi-mâle, multi-femelle de 13 à 18 individus.
Les interactions agressives observées entre groupe ne semblent pas être strictement territoriales.


Longévité :

30 ans

A noter :

Les mâles sont très attirés par les nouveaux-nés et aimeraient participer à leur éducation, ce qui n’est pas du goût des femelles qui les empêchent d’approcher de trop près, entraînant alors de folles poursuites entre mâles et femelles.